Navigation et contenu

Frais de surestarie, de détention et de stockage

Nos experts partagent leurs conseils pour éviter des frais supplémentaires


Les frais de surestarie ainsi que les frais de détention et de stockage ont à l’origine été mis en place pour rémunérer les propriétaires pour leur prêt d’équipements et d’infrastructures et notamment de conteneurs, de parcs de conteneurs, de plateformes de fret et d’entrepôts.

Ces frais sont utilisés afin d’inciter les utilisateurs à rendre l’équipement ou libérer l’espace le plus rapidement possible. Souvent perçus comme un coût de fret supplémentaire inattendu, ils peuvent s’avérer frustrants pour les clients du fret maritime. Comment pouvez-vous éviter les frais de surestarie, de détention et de stockage ? Quand débute la « durée de gratuité »? Combien de temps dure-t-elle réellement?

Nos experts en fret maritime DHL Global Forwarding vous donnent les clés des expéditions maritimes pour éviter de mauvaises surprises et réduire vos coûts de transport.

La différence entre la surestarie, la détention et le stockage : tout dépend de l’emplacement des conteneurs


Ces frais s’appliquent lorsque vous utilisez un équipement relatif aux conteneurs au sein d’un terminal portuaire. Les frais de surestarie sont facturés par conteneur et par jour par les transporteurs maritimes. Leur montant varie en fonction de l’emplacement et du type d’équipement utilisé.

En cas d’exportation, la période pré-surestaries débute dès lors que le conteneur entre dans le terminal portuaire et se termine lorsque celui-ci est chargé sur le navire ou lorsque celui-ci quitte le port. Les transporteurs maritimes décident de la fin effective de la période pré-surestaries, en fonction du type de conteneur et de son emplacement.

En cas d’importation, la période pré-surestaries débute dès lors que le navire arrive au port ou une fois le conteneur déchargé. Tout comme pour les exportations, les transporteurs maritimes déterminent la date de début de la période pré-surestaries, en fonction du type de conteneur et de son emplacement. La période pré-surestaries prend fin lorsque le conteneur quitte le terminal pour être livré à l’aide d’un camion, d’un train ou d’une barge au destinataire.

Dans le cadre de la période pré-surestaries, les fournisseurs doivent dans tous les cas offrir une durée de gratuité raisonnable.

Détention

Les frais de détention sont similaires aux frais de surestarie mais sont appliqués dans le cadre du traitement effectué en dehors du terminal portuaire. Ils sont facturés par conteneur et par jour. Leur montant varie en fonction de l’emplacement, du transporteur et du type de conteneur utilisé.

En cas d’exportation, la période de détention débute dès lors que le conteneur vide quitte le parc de conteneurs et se termine lorsque le conteneur plein arrive au terminal portuaire.

En cas d’importation, la période de détention débute dès lors que le conteneur plein quitte le terminal, se poursuit jusqu’à sa livraison au destinateur et se termine lorsque que le conteneur vide regagne le parc de conteneurs.

Dans le cadre de la période de détention, les fournisseurs doivent dans tous les cas offrir une durée de gratuité raisonnable.

Stockage

Les frais de stockage couvrent l’espace de stockage occupé par le conteneur dans le terminal, au sein d’un entrepôt ou d’un parc de conteneurs.

En cas d’importation comme d’exportation, la période de stockage débute dès lors que le conteneur entre dans l’infrastructure de stockage et se termine lorsqu’il quitte les locaux.

Le saviez-vous? La période pré-surestaries et la période de détention en Amérique du Sud

En Amérique du Sud, le sens de la période pré-surestaries et de la période de détention est inversé. Dans ces pays, la « période pré-surestaries » correspond au temps que les conteneurs passent en dehors du port tandis que la « période de détention » fait référence au temps que les conteneurs passent dans la zone portuaire. Veillez donc à ce que vous et votre partenaire commercial ayez une compréhension commune des conditions sur lesquelles vous vous êtes mis d’accord.

Durée de gratuité de la période pré-surestaries, de détention et de stockage : préparez-vous au début du compte à rebours


Les clients disposent d’un certain nombre de jours avant que des frais de surestarie, de détention et de stockage ne leur soient facturés. Le nombre exact de jours gratuits dépend en grande partie de l’emplacement et du transporteur maritime choisi. Il peut également changer en fonction du type d’infrastructure et d’équipement utilisés. Dans certains entrepôts, vous ne disposez d’aucune durée de gratuité.

Ces facteurs influent sur la durée de gratuité dont les clients peuvent profiter. Plus important encore, ils déterminent quel événement et quelle date déclencheront le compte à rebours.

Par exemple, la période pré-surestaries à l’importation peut commencer pendant le déchargement du navire, ou une fois le déchargement terminé, mais elle peut également débuter directement à l’arrivée du navire. En sachant que le déchargement d’un navire prend généralement 2 à 3 jours, voire jusqu’à une semaine dans des circonstances exceptionnelles, il va sans dire que cette différence apparemment minime a un impact considérable sur la facture finale.

Bien que ces frais ne puissent pas toujours être évités, ils peuvent cependant être réduits de manière considérable grâce à une planification cohérente et à une communication proactive.

Les cinq meilleurs conseils pour réduire les frais de surestarie, de détention et de stockage


1. Veillez à ce que votre cargaison soit prête dans les temps

Afin de réduire les frais de détention, utilisez au mieux la durée de gratuité accordée par le fournisseur d’équipements. Le processus à mettre en place pour réussir votre expédition débute avant même que le conteneur vide n’arrive chez l’expéditeur. Préparer votre cargaison à temps pour l’enlèvement permet aux responsables du chargement d’agir rapidement dès que le conteneur arrive chez l’expéditeur, et ainsi de charger le conteneur plus rapidement. De cette manière, votre conteneur atteindra le port avant la fin de la durée de gratuité.

2. Gérez votre dédouanement de manière intelligente

Gérez le dédouanement de votre cargaison en amont si possible. Collaborer avec le bon transitaire pour gérer votre courtage en douanes vous permet d’obtenir les documents nécessaires au dédouanement à l’importation en amont, et ainsi de terminer toutes les étapes administratives avant même que le conteneur n’ait atteint son port d’arrivée. De cette manière, votre conteneur pourra quitter le terminal avant la fin de la période de gratuité pré-surestaries et vous pourrez également réduire le stockage.

Les documents dont vous aurez besoin pour le dédouanement et la manutention sont :

  • Connaissements
  • une facture commerciale ;
  • une liste de conditionnement ;
  • un avis d’arrivée.
  • Si besoin : un document relatif aux marchandises dangereuses
  • Si besoin : une licence d’importation

3. Profitez de l’expertise d’un transitaire de fret

Planifier le transport de votre expédition, trouver le transporteur maritime et les entreprises de camionnage adaptés au bon prix, trouver une solution de stockage compétitive, traiter les documents et accomplir les étapes administratives clés telles que le dédouanement peut s’avérer complexe et chronophage. Même avec l’expédition la plus soigneusement préparée, tout écart par rapport au planning initial peut entraîner des frais de surestarie ou de détention inattendus.

Les relations étroites que DHL Global Forwarding entretient avec les transporteurs maritimes nous permettent de proposer à nos clients une durée de gratuité plus importante, ainsi que des frais de surestarie et de détention réduits. De plus, comme DHL Global Forwarding gère votre cargaison en porte-à-porte, à l’aide de ses propres infrastructures de stockage grâce à son réseau mondial, vous évitez le traitement complexe avec les nombreux intervenants et points de transfert. Vous pouvez ainsi vous concentrer sur ce qui compte le plus : votre entreprise et vos clients.

Découvrez notre large gamme de produits de fret maritime 

4. Demandez des informations concernant la période pré-surestaries, de détention et de stockage dans votre cotation

Pour partager les bonnes informations vous devez être correctement informé dès le départ. Les frais de surestarie et de détention ainsi que leur durée de gratuité respective doivent être indiqués clairement sur votre cotation. Ces frais doivent plus exactement être indiqués par jour et par conteneur. Consultez dès maintenant nos experts en fret maritime ou utilisez notre outil myDHLi Quote & Book pour obtenir une cotation précise et globale pour votre expédition.

5. Communiquez de manière proactive

La communication entre le courtier, le transporteur, l’expéditeur et le destinataire doit être ouverte et claire. Concrètement, cela commence par partager des instructions en amont avec toutes les parties concernant la livraison de l’expédition. Au fur et à mesure du transport de l’expédition, toutes les parties concernées doivent recevoir des mises à jour régulières afin de pouvoir adapter leur planning. Gérez et suivez votre expédition 24 h sur 24 et 7 j sur 7 grâce à myDHLi.

Télécharger les infographies


Êtes-vous confronté à un défi particulier en matière d'expédition pour lequel vous avez besoin d'aide?


Nos experts en expédition sont là pour vous aider