#ConseilseCommerce

Comment optimiser sa boutique en ligne pour le mobile

Garry Mockeridge
Garry Mockeridge
Découvrir l’équipe de contenu
4 min de lecture
Partager sur
facebook sharing button
twitter sharing button
linkedin sharing button
Smart Share Buttons Icon Partager
two women smiling at mobile phone screen

Le m-commerce est en plein essor. En 2021, 72,9% de l’ensemble du e-commerce de détail a été généré via le m-commerce. Donc, quelle que soit votre entreprise, si vous recherchez de nouveaux clients, il y a de fortes chances que vous les trouviez via leurs smartphones. Lisez la suite alors que nous plongeons dans ce qu’est exactement le commerce mobile et comment vous pouvez optimiser votre site Web pour le petit écran.

Qu’est-ce que le commerce mobile ?

Le commerce mobile est l’achat et la vente de biens et de services à l’aide d’appareils portables sans fil, tels que les smartphones et les tablettes.

On estime que 86% des personnes dans le monde possèdent actuellement un smartphone, tandis que le temps qu’ils passent en ligne augmente également. Il n’est donc pas surprenant que le m-commerce se développe rapidement, de plus en plus de personnes choisissant la commodité et la facilité d’achat sur mobile plutôt que sur ordinateur.

M-commerce vs e-commerce

Le m-commerce est une forme d'e-commerce. Alors que le e-commerce est simplement l’achat et la vente de biens et de services sur Internet, le m-commerce en est une partie plus spécifique. 

two women smiling at laptop screen

Quelle est la différence entre le m-commerce et le e-commerce ?

La différence la plus évidente entre les deux est la mobilité. Le m-commerce utilise uniquement des appareils mobiles portables, tels que les smartphones et les tablettes, afin que les clients puissent acheter lors de leurs déplacements, à condition qu’une connexion Internet sans fil soit disponible.  

L'e-commerce couvre toutes les transactions commerciales qui ont lieu numériquement, de sorte qu’il ajoute les ordinateurs dans le mélange. L’achat à partir d’un ordinateur portable ou de bureau compte comme du e-commerce, mais pas du m-commerce.

Il existe également des différences moins évidentes entre le m-commerce et le e-commerce. Les clients utilisant un ordinateur de bureau ne peuvent être suivis qu’à l’aide de leur adresse IP, tandis que ceux utilisant leur appareil mobile peuvent être suivis à l’aide de technologies Wi-Fi et GPS, qui sont plus précises. Cela signifie que les marques peuvent cibler plus précisément les utilisateurs mobiles avec des publicités liées à la localisation, telles que l’envoi de coupons ou de réductions pour les magasins à proximité.

La sécurité est une autre différence. La plupart des opérations de commerce électronique sur des appareils fixes sont effectuées à l'aide de cartes de crédit, qui constituent un élément de risque. Le m-commerce est plus sécurisé, grâce à l’authentification biométrique, aux portefeuilles mobile et aux QR codes.

Enfin, les applications mobiles sont plus pratiques, ce qui rend l’expérience d’achat plus facile et plus rapide.

Types et exemples de m-commerce

Il existe trois types de base de m-commerce : les achats mobiles, les services bancaires mobiles et les paiements mobiles.

  • Les achats mobiles permettent aux clients d’acheter des biens ou des services à l’aide d’une application Web. Cela peut être via une application de vente au détail, par exemple d’une marque de mode, ou une application de market place comme ’Amazon. La réservation de taxis, la billetterie et les applications d’achat de contenu numérique (telles que Netflix) sont d’autres exemples de m-commerce de ce type. Les achats mobiles peuvent également avoir lieu sur les réseaux sociaux, comme TikTok ou Instagram.
  • Les services bancaires mobiles sont des services bancaires en ligne conçus pour la technologie mobile. Les transactions bancaires telles que le paiement de factures sont généralement effectuées via une application sécurisée fournie par la banque.
  • Les paiements mobiles sont une alternative aux paiements traditionnels. Ils comprennent les portefeuilles numériques tels qu’Apple Pay, les applications de paiement mobile telles que PayPal ou l’utilisation de codes QR pcodes our payer des articles à l’aide d’un appareil mobile.

Tendances du m-commerce

Qui mène le boom du m-commerce ? Comme vous pouvez vous y attendre, la réponse est la génération Z et la génération Y, qui ont grandi avec la technologie mobile. Selon une enquête mondiale auprès des consommateurs réalisée par le service de paiement Klarna, 48% des Millennials achètent au moins une fois par semaine en utilisant leur téléphone mobile, la génération Z n’étant pas loin derrière.

Bien que les millénials soient, à l’heure actuelle, considérablement plus susceptibles que les acheteurs plus âgés d’acheter à l’aide de leurs smartphones, au fil du temps, cela deviendra sans aucun doute la norme pour tous.